Saga Système Solaire : Mars, la fabuleuse planète rouge

systemesolaire

Aspect, dimension et position dans l’Univers

Mars, vue depuis la Terre, n’est qu’une grosse étoile rougeâtre, et pourtant, c’est une planète tellurique qui possède bien des secrets à nous révéler… Elle est la quatrième planète du système solaire, la dernière des planètes rocheuses, située à environ 228 millions de kilomètres du Soleil. Sa distance de la Terre varie entre 56 et 400 millions de kilomètres selon où elle se trouve sur son orbite. Le 27 août 2003 à 9 heures, 51 minutes et 14 secondes, Mars ne se trouvait qu’à 55 758 000 de kilomètres de la Terre ! Elle n’avait pas été aussi proche de la planète bleue depuis plus de 60 000 ans… C’est aussi une planète relativement petite avec ses 6794 kilomètres de diamètre.

Histoire de Mars

Depuis la nuit des temps, Mars fait l’objet de nombreuses spéculations et grâce à elle, une question brûle les astronomes depuis Dieu seul sait quand : y-a-t-il de la vie sur Mars ? Aujourd’hui, nous sommes impatients de connaître la réponse, mais nous savons ce qu’il en était jadis car, il y AVAIT bien de la vie sur Mars, bien avant l’apparition de l’Homme. En effet un océan recouvrait sa surface il y a des millions d’années, et devait abriter des formes de vie primitive (bactéries, virus…). Aujourd’hui, nous pensons (et nous espérons) qu’un océan se cache sous les glaces polaires de Mars (car Mars possède de la glace à ses pôles).

Missions spatiales

Plusieurs missions spatiales sont prévues afin notamment d’étudier le sol martien et d’en ramener des échantillons, comme par exemple le Rover Mars Science Laboratory développé par la NASA, qui devrait être lancé fin 2011 (mais il y en a bien d’autres). Mais la mission la plus importante est pour le moment d’envoyer un droïde capable d’atteindre les pôles de Mars et d’en prélever des échantillons de glace, ou même de creuser pour découvrir une éventuelle présence d’eau.

Étymologie du nom

La planète rouge… elle tient bien son nom, Mars l’a reçu du dieu romain de la guerre, sa couleur rougeâtre rappelant le sang répandu sur les champs de bataille. En réalité, Mars est rouge puisqu’elle est une planète « rouillée » car les roches qui la composent sont pleines d’oxyde de fer.

Géologie

Mars possède tout comme Vénus un relief très intéressant. Parlons d’abord de l’Olympus Mons (le mont Olympe en latin). C’est un gigantesque volcan éteint (la plus grande montagne du système solaire) s’élevant à plus de 25 kilomètres d’altitudes, trois fois la taille de l’Everest. A noter aussi la Valles Marineris (la Vallée Mariner) dont la profondeur moyenne atteint les 6 kilomètres, c’est le plus grand canyon de Mars.

Climatologie

Le climat de Mars n’est ni calme ni hospitalier : de violentes tempêtes de poussières balayent presque continuellement son sol en formant des vortex ressemblant à des tornades. Du fait de sa distance du Soleil et de la très faible quantité de dioxyde de carbone de son atmosphère, la planète rouge possède des températures très froides : -63 degrés Celsius en moyenne sur l’ensemble de la planète. Mais la température peut descendre jusqu’à -143 degrés Celsius en hiver aux pôles et peut atteindre les 27 degrés en été aux basses latitudes (ce qui est exceptionnel). Il existe de fortes variations de températures entre le jour et la nuit sur Mars, ainsi qu’entre les saisons, car Mars possède un axe d’inclinaison proche de celui de la Terre (25,19 degrés), divisant ainsi son climat en quatre saisons opposées dans les hémisphères nord et sud. La journée martienne ne dépasse que de 39 minutes environ la journée terrestre, ce qui est un autre point commun entre la planète rouge et la planète bleue. En revanche, une année sur Mars dépasse de 322 jours une année sur Terre.

Satellites naturels

Mars possède deux lunes : Phobos et Deimos. Ce sont des astéroïdes (Phobos étant beaucoup plus massif que Deimos) qui ont sans doute été capturés par le champ de gravitation de Mars il y a bien longtemps. Leurs noms proviennent des deux fils jumeaux qui naquirent de l’union de Arès (Mars) et d’Aphrodite (Vénus) dans la mythologie grecque. Phobos signifie d’ailleurs « peur » (qui a donné « phobie ») et Deimos la « terreur » en grec. Cela fait allusion au fait que Mars était un dieu très craint par les mortels et que la planète Mars est une planète encore méconnue et sombre, donc légèrement effrayante. Ces deux satellites furent découverts en 1877 par Asaph Hall, grand astronome américain né le 15 octobre 1829 et décédé le 22 novembre 1907.

Chers lecteurs, passionnés ou non d’astronomie, je dois maintenant clore cet article. J’espère qu’il vous aura apporté informations/aides/conseils et je vous donne rendez-vous très prochainement pour le CINQUIÈME épisode de cette rebondissante et énigmatique saga, qui concernera Jupiter !!!

Astronomiqualement vôtre, Julien

Note de l’administrateur : Je publie, aujourd’hui, cet article que Julien avait écrit l’an passé quand il faisait partie de l’atelier journal de Nouvel Horizon Rians. Je trouvais dommage qu’il se languisse dans les brouillons du site. On espère que Julien revienne terminer sa saga fort  intéressante lorsqu’il aura le temps ou que quelqu’un reprenne le flambeau. Bilool

Commentaires

  1. 7 novembre 2009 | 22:53

    J’ai hate de lire la suite de la saga…
    Le texte est fluide et donne envie d’en connaitre plus et les photos sont bien choisies et magnifiques.
    A bientot

Laissez un commentaire